LE CONGÉ ADRESSÉ À L’ÉPOUSE DU BAILLEUR EST IRRÉGULIER

La cour d’appel de METZ, dans un arrêt du 6 août 2018 n°16-00849, a jugé que le congé du locataire adressé à l’épouse du bailleur, interlocutrice habituelle du locataire mais qui ne figurait pas sur le bail, est irrégulier. Le préavis n’a donc jamais commencé à courir selon les magistrats mosellans.

Article rédigé par Maître Cyril Sabatié

×